[A écouter] Tanya Tagaq : « Icebreaker »

La musique de Tanya Tagaq ne « parle » pas du changement climatique, elle l’incarne.

La chanteuse a grandi tout au nord du Canada, à Cambridge Bay, petite ville de moins de 2000 âmes à laquelle on ne parvient que par la mer ou les airs. Sa mère lui a appris à pratiquer une variante féminine du chant de gorge inuit : les femmes se font face et s’affrontent dans une compétition amicale, le katajjaq, se répondant en rythme avec des sons gutturaux et noueux.

Tanya Tagaq utilise cette technique ici mais l’utilise seule, comme pour signifier que cette tradition s’éteint, qu’elle n’aura bientôt plus de partenaires pour la faire vivre. Entre halètements et grognements, entre bourdonnements sourds et percussions palpitantes, ce premier extrait d’un court album conçu pour accompagner l’exposition « Polar Worlds » du London National Maritime Museum traduit le chaos d’un monde qui perd ses repères, à jamais condamné par le dégel.

(extrait de Toothsayer)

Pour continuer…
Retrouvez ici notre sélection d’œuvres qui mêlent musique et nature…
Photo : Cénel et François Mauger

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.