King Gizzard and the Lizard Wizzard remporte le premier Environmental Music Prize

Première édition, premier succès… Conçu en Australie, le site web de l’Environmental Music prize a été visité par des internautes de 58 pays. 7 500 votes ont été enregistrés et le vainqueur est … le groupe de rock psychédélique King Gizzard and the Lizard Wizzard !

Formé en 2011 à Melbourne, le groupe de Stu Mackenzie est récompensé pour un extrait de son dix-septième album : If Not Now, Then When? . Sur un rythme dansant, orné de notes de clavinet, le chanteur chuchote :

« Si ce n’est maintenant, alors quand ? / Quand la forêt a presque disparu / Quand l’ozone est troué / Quand les abeilles sont parties / Si ce n’est maintenant, alors quand ? / Quand l’océan se lève / Quand la pluie ne s’arrête plus / Quand tout brûle / … / Il y a urgence / Il faut agir plus vite »

Le groupe a immédiatement annoncé qu’il reversera le prix, une somme de 20 000 dollars australiens, à une société de préservation de la nature, la Wilderness Society.

« Nous sommes tellement honorés d’avoir remporté le premier prix de musique environnementale ! » a commenté Stu Mackenzie. « C’est fantastique. Des initiatives comme celle-ci sont profondément importantes, elles aident à construire une communauté autour de la lutte contre la crise climatique. »

Matt Brennan, directeur de la Wilderness Society, a de son côté ajouté : « La chanson lauréate du Environmental Music Prize appelle à l’action, à un moment où les calamités deviennent la norme. Son groove joyeux fait passer le message urgent pour le climat et la nature. (…) Félicitations à tous les artistes qui ont participé, la musique peut sûrement changer le monde ! »

Un deuxième prix a été remis, sans, cette fois, le vote des internautes. Il est destiné à un artiste « émergent » utilisant activement sa voix pour le climat. En partenariat avec un festival littéraire, le Byron Writers Festival, ce prix a été décerné à l’autrice-compositrice-interprète d’origine Djugun (un peuple aborigène du nord-ouest de l’Australie) Nidala Barker, pour le travail qu’elle mène avec Kyle Lionhart et Billy Otto au sein de Tambah Project.

Photo de têtière : Cénel Fréchet-Mauger
Pour aller plus loin...
Le site web de l'Environmental Music Prize
Le site web de la Wilderness Society
Le site web de King Gizzard and the Lizard Wizzard
Le site web de Tambah Project que mène Nidala Barker 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.