Les 11 sons de 2020

Quels ont été les sons les plus marquants de l’année 2020, ceux qu’on gardera le plus longtemps en mémoire, ceux qu’il faut préserver pour l’avenir ?

En France, pour discuter d’un tel sujet, on se contenterait probablement de réunir quelques amis et de débattre de l’influence comparée des applaudissements aux fenêtres pour soutenir les soignants et des « Mes chers compatriotes » présidentiels…

Au Royaume-Uni, la question est abordée avec plus de sérieux. La BBC, la radio nationale britannique, a créé un « New Radiophonic Workshop » (« nouvel atelier radiophonique ») qu’elle a confié à Matthew Herbert, un musicien producteur de musique électronique. L’une des premières initiatives de cette nouvelle entité a été de mettre en ligne un « Museum of Sound » (« musée du son »), confié au compositeur Dan Pollard. Récemment, l’atelier a lancé les « Sound of the year awards » (« trophées du son de l’année »). Le jury réuni était particulièrement prestigieux. Outre Matthew Herbert, il était composé (dans l’ordre alphabétique) de la productrice radio Alannah Chance, de l’universitaire Trevor Cox, du designer sonore Rana Eid, de l’ingénieur du son Tony Gayle, du légendaire bioacousticien Bernie Krause, de l’experte en enregistrements de la vie sauvage auprès de la British Library Cheryl Tipp et de l’audionaturaliste Chris Watson.

Et, pour 2020, les vainqueurs sont…

Dans la catégorie « Best naturally occuring sound » (« meilleur son naturel »), un enregistrement de coucou réalisé en Catalogne par Seán Ronayne… (à écouter ici)

Dans la catégorie « Disappearing sound » (« son en voie de disparition »), un enregistrement d’applaudissements réalisé par Mathias Arrignon au Clos de la Garenne, une cité de Fresnes, en France, le 19 mars 2020… Un moment effectivement très émouvant (à écouter ici)

Dans la catégorie « Best listener » (« meilleur auditeur »), la réaction d’Ethan De La Haye, 2 ans, au chant des oiseaux (à écouter ici)

Dans la catégorie « Sound innovator » (« innovation sonore »), un projet de carte sonore de Nairobi… (à parcourir ici)

Dans la catégorie « Best sound tool » (« meilleur outil »), les solutions développées par la société RFCx pour le projet Rainforest Connection (voir leur site)

Dans la catégorie « Best field sound recordist » (« meilleur.e auteur.trice d’enregistrement de terrain »), le trophée revient à la Norvégienne Jana Winderen, qui utilise des technologies de pointe pour étudier les profondeurs des océans, révéler la complexité et l’étrangeté du monde des profondeurs. Le jury a visiblement admiré sa Composition from the Soundscape of the Anthropocene Ocean (à écouter ici)

Jana Winderen (photo : Finnbogi Petursson)

Dans la catégorie « Best studio sound recordist » (« meilleur traitement d’un son en studio »), le trophée va au duo Jansky, composé de la poètesse et traductrice Laia MaLo et du producteur Jaume Reus. Leurs stridulations d’insectes ont été enregistrées dans le parc naturel de S’Albufera, dans le nord-ouest de l’île de Majorque, puis patiemment travaillées au Studio Rampa, à Palma (à écouter ici)

Dans la catégorie « Worst sound » (« pire son »), l’enregistrement par John Levack Drever du passage d’un camion poubelle aux grincements effrayants, une morne soirée de confinement (à écouter ici (ou pas))

Dans la catégorie « Best artificial sound » (« meilleur son artificiel »), une création de Katrine Amsler qui évoque la respiration d’un dinosaure (à écouter ici)

Dans la catégorie « Best sound in a TV show, film or game » (« meilleur son de programme télévisé, de film ou de jeu »), le travail de Nick Ryan, Sara Lima et Ben Baird sur le film The reason I jump, basé sur le livre de Naoki Higashida sur l’autisme (voir (et écouter) la bande-annonce ici)

Enfin, dans la catégorie « Sound of the Year » (« son de l’année »), un enregistrement anonyme d’une manifestation du mouvement « Black lives matter » (à écouter ici)

Photo de têtière : Cénel et François Mauger
Pour aller plus loin
Le site des Sound of the year awards

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.