Lumière : la beauté des leds

Ce n’est pas un hasard si le schéma représentant la disposition des projecteurs autour d’une scène est intitulé « plan de feux » : longtemps, les ampoules n’ont éclairé qu’en faisant chauffer un filament métallique jusqu’à ce qu’il rougisse. Révolutionnaire lorsqu’Edison l’a commercialisée, à la fin du XIXème siècle, cette technologie tend à devenir obsolète. Les lampes fluocompactes, plus connues sous le nom moins savant de « lampes basse consommation », et surtout les LEDs tendent à les remplacer.

Avec leurs diodes électroluminescentes, les LEDs chauffent moins, consomment de 5 à 10 fois moins d’énergie, sont faciles à installer et à transporter et ont une durée de vie remarquablement plus longue que les ampoules qui les ont précédées. Les unes après les autres, les salles de spectacles adoptent ces nouveaux types de projecteurs. Comme souvent, les festivals, qui doivent de toute façon repenser leur installation chaque année, sont à l’avant-garde…

Indéniablement plus respectueuses de l’environnement, les LEDs ont tout de même des défauts : certains de leurs composants, comme le galium et l’indium, sont rares et difficilement recyclables. La recherche de matériaux alternatifs est en cours. Des gains de puissance sont également à l’étude. A l’avenir, au moment d’installer ces nouveaux modèles de projecteurs, il ne faudra pas pour autant oublier qu’en trop grand nombre ils peuvent générer une autre forme de nuisance : la « pollution lumineuse »

Photo : Cénel et François Mauger
Pour aller plus loin...
https://www.geo (...) .fr/environnement/les-lampes-led-sont-elles-meilleure-pour-la-planete-193570

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *