Le Compact Disc, pollueur tenace

Qui, lorsque le Compact Disc a été lancé au début des années 80, s’est soucié de la façon dont il allait être recyclé ? Apparemment, personne. Le Compact Disc était une promesse d’éternité autant que de qualité sonore inégalée ; pourquoi dès lors se poser ce genre de question ?

Aujourd’hui, les milliards de CDs vendus depuis les années 80 (2,455 milliards pour la seule année 2000) finissent dans les décharges. Répartis sur plusieurs couches d’une extrême finesse, ses composants – dont le polycarbonate, une matière plastique d’une grande transparence issue du bisphénol A, mais aussi l’argent (dans de microscopiques proportions) ou le nickel – sont trop étroitement superposés les unes aux autres pour être ensuite dissociés.

Grâce au CD, la France s’enrichit donc chaque année de 4 000 nouvelles tonnes de déchets, quasiment impossibles à recycler. Merci qui ?

Pour continuer...
Du côté des solutions, lire Changer la formule des vinyles et des CDs
Photo : Cénel et François Mauger
Pour aller plus loin...
https://www.duplicationcentre .co.uk/blog/the-environmental-impacts-of-cd-duplication-23.html

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *