Pour le climat, Bon Iver se convertit aux arts plastiques

Bon Iver, Mount Kimbie, Jorja Smith, the 1975, Grimes… Réunis sur une même affiche, ces noms de musiciens pourraient annoncer un florissant festival états-unien, de ceux qui mêlent devant des milliers de spectateurs le meilleur de la scène néo-folk, la relève du rock et la nouvelle génération de l’électro hip hop. Peut-être, d’ailleurs, ces artistes se croiseront-ils effectivement quelque part entre deux plateaux cet été. Mais le seul endroit où on peut être sûr de découvrir leurs travaux en même temps est une galerie éphémère, ouverte dans un vaste immeuble situé au 455 Jefferson Street, à Brooklyn.

Tous participeront en effet à Undercurrent, une exposition multimédia organisée par Brett Volker et Steve Milton, deux designers sonores, fondateurs de l’agence Listen. Chaque musicien a collaboré avec d’autres créateurs (photographes, vidéastes, plasticiens…) pour concevoir une installation. Savamment disposées dans l’imposant bâtiment, ces œuvres feront vivre au visiteur une expérience culturelle immersive et interactive qui l’amènera à réagir à son tour à l’urgence climatique. Trois organisations à but non lucratif sont d’ailleurs partenaires de l’exposition : Kiss the Ground, Ocean Conservancy et Global Forest Generation.

Il faudra cependant attendre son inauguration, le 9 septembre, pour savoir si, par exemple, Bon Iver ou Mount Kibie sont capables de générer les mêmes émotions avec leurs créations multimédias qu’avec leur musique…

Photo : Cénel et François Mauger
Pour aller plus loin...
Le site web d'Undercurrent

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.