Ecologie sonore, audionaturalisme, bioacoustique et autres mots-clés

Ecologie sonore ? Audionaturalisme ? Bioacoustique ? Biophonie ? Eco-musicologie ? Comment s’y retrouver entre toutes ces appellations qui allient des termes renvoyant à une action sur l’environnement sonore et d’autres désignant l’environnement lui-même, dans son acception la plus large ? Petit lexique…

L’écologie sonore est un terme apparu à la fin des années 70 lorsqu’est venu le moment de traduire un ouvrage du compositeur canadien Raymond Murray Schafer : The Tuning of the world (le titre est devenu en français Le Paysage sonore). A la croisée de disciplines telles que la musique, la zoologie, la géographie et l’acoustique, l’écologie sonore est l’étude de la relation entre les organismes vivants et leur environnement sonore. Pour Schafer, elle invite à s’arrêter sur la beauté des bruissements et des chants du vivant mais aussi à rejeter la pollution que représente les bruits d’origine industrielle. Elle a donc une dimension politique forte.

L’audionaturalisme est l’étude et la conservation des sons de la nature.

La bioacoustique est l’une des branches de l’éthologie, l’étude scientifique du comportement des animaux. Elle observe et mesure la production, la réception et l’interprétation des sons chez tous les vivants, de la coquille Saint-Jacques à l’homo sapiens sapiens.

La biophonie est le maître-mot du compositeur et bioacousticien Bernie Krause. Elle désigne l’ensemble des sons produits par les êtres vivants d’un écosystème (à l’exception des humains, dont l’univers sonore est qualifié d’« anthropophonie »). Un troisième terme complète le monde selon Bernie Krause, celui de « géophonie », qui renvoie aux sons issus des mouvements de la terre (éruptions, glissement du sable…) ou de l’eau (écoulement des torrents, craquements de la glace…)…

L’éco-musicologie, enfin, s’efforce de penser les rapports de la musique avec la nature et l’environnement.

Pour continuer...
Parcourir la bibliothèque de 4'33
Photo : Cénel et François Mauger
Pour aller plus loin...
https://www.wildproject (...) .org/journal/4-glossaire-ecologie-sonore

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.