Nick Cave, Beck et Damon Albarn chantent pour les oiseaux

Beck, Jarvis Cocker, Nick Cave, Karen Elson, Damon Albarn, Terry Riley, Kurt Vile, El Búho… La National Audubon Society, une organisation environnementale états-unienne, a réuni quelques-uns des musiciens les plus en vue du moment autour de son nouveau programme, « For the Birds: The Birdsong Project ».

Cette aventure a commencé avec le confinement. A New York, Randall Poster, un « music supervisor » qui conseille Wes Anderson, Kathryn Bigelow ou Martin Scorsese pour leurs films, a enfin l’opportunité d’écouter les chants des oiseaux de la ville. Il s’en émerveille mais apprend en même temps que le changement climatique et la perte d’habitats menacent nombre d’entre eux d’extinction. Randall Poster décide de réagir. Il en discute avec une amie, la productrice Rebecca Reagan. Ensemble, ils imaginent une collection de compositions originales inspirées par les chants d’oiseaux, qui permettrait à la fois d’atteindre un nouveau public et de soutenir la National Audubon Society. Ils commencent à appeler des musiciens pour mesurer leur intérêt. Comme de nombreux artistes sont alors également enfermés chez eux, les fenêtres grandes ouvertes sur la nature, les réponses sont enthousiastes.

Le résultat est une collection de 174 titres originaux, complétés par plus de 70 lectures de poèmes et 20 dessins originaux. Un premier disque est sorti en mai et un autre suivra chaque mois jusqu’en septembre. A l’automne, tout sera réuni dans un copieux coffret, contenant 20 vinyles, un livre de photographies et un essai de Jonathan Meiburg, le chanteur du groupe Shearwater, qui est également ornithologue.

Le streaming et les ventes de disques se font au profit de la National Audubon Society. Récemment, le documentaire Birds of America de Jacques Loeuille rappelait l’étonnant parcours du peintre et ornithologue Jean-Jacques Audubon, parti en Louisiane au début du dix-neuvième siècle pour peindre les oiseaux du nouveau monde. Le film montre que nombre d’oiseaux peints alors ont aujourd’hui disparu. Il serait catastrophique que les oiseaux qui inspirent aujourd’hui les musiciens impliqués dans ce projet disparaissent dans les années qui viennent…

Photo de têtière : Cénel Fréchet-Mauger
Pour aller plus loin...
Le site web de la National Audubon Society

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.